Henry Ford II

Biographie Henry Ford II

Henry Ford II est né le 4 septembre 1917 à Détroit (Michigan) et est décédé le 29 septembre 1987 à Détroit. Il a été président de la Ford Motor Company de 1945 à 1960, puis président du conseil d’administration et PDG de 1960 à 1979. Il est le fils aîné d’Edsel Ford et Eleanor Clay Ford, et le petit-fils de Henry Ford. Il avait deux frères Benson et William. Il fréquenta la Hotchkiss School.
 
Henry Ford II eu trois enfants : Charlotte, Anne, et Edsel Ford II. Il décéda à l’Hôpital Henry Ford à Détroit le 29 septembre 1987 à l’âge de 70 ans.

Henry Ford 2

Henry Ford II lors de la fin de ses études


Le parcours de Henry Ford II

Quand son père Edsel, alors président de Ford, meurt d’un cancer en mai 1943 (pendant la Seconde Guerre mondiale), Henry Ford II ne peut lui succéder puisqu’il sert dans la marine. Henry Ford, le fondateur de la compagnie qu’il a mené de main de maître jusque là, décide donc d’assumer la présidence. Cependant, étant vieux, mentalement instable, un peu paranoïaque, il n’est pas en réelle mesure d’assumer ce poste. Il est pourtant élu président jusqu’à la fin de la guerre. Sous la présidence de Henry Ford, l’entreprise commence à décliner, les pertes atteignent plus de dix millions de dollars par mois. Le président Franklin D. Roosevelt a même suggéré une nationalisation de l’entreprise afin d’assurer quoi qu’il arrive la production de guerre, mais cela n’arriva pas.
 
Henry Ford II reçoit une autorisation spéciale et quitte la marine en juillet 1943 pour se joindre au conseil d’administration de la Ford Motor Company. Le 21 septembre 1945, il devient le président de la compagnie. À cause de la mort prématurée de son père Edsel Ford, Henry Ford II n’est que peu préparé pour assumer les fonctions de président de l’entreprise. De plus, il s’agit d’une période trouble : les usines européennes n’ont pas été épargnées par la guerre et les ventes aux États-Unis sont à la baisse …
 
D’entrée de jeu, Henry Ford II adopte un style de gestion agressif. Une de ses premières actions en tant que président de la compagnie est de renvoyer Harry Bennett, chef du Ford Service Department, qui avait initialement été recruté par Henry Ford pour stopper les tentatives de syndicalisation. Ensuite, en tenant compte de son inexpérience, il embauche plusieurs cadres chevronnés pour l’appuyer. Notamment, l’ex-directeur de General Motors Ernest Breech et Lewis Crusoe de la Bendix Corporation. Breech devient le mentor de Henry Ford II. Le duo Breech-Crusoe fut le pilier de la direction de Ford.

Henry Ford II

Henry Ford II a fondé Ford Europe

Henry Ford II embauche aussi dix jeunes cadres, connus sous le nom des « whiz kids » (petits génies). Ces dix cadres, recrutés dans l’Office of Statistical Control de l’Armée de l’air, avaient pour but de moderniser la compagnie. Deux d’entre eux, Arjay Miller et Robert McNamara, sont même par la suite devenus présidents de Ford. Un troisième, J. Edward Lundy, a eu un rôle clé dans les finances de l’entreprise pendant plusieurs décennies et a contribué à faire de Ford Finances l’un des organismes financiers les plus réputés dans le monde.
 
On se souviendra surtout de l’équipe des « whiz kids » pour la conception de la 1949 Ford. Ils ont mené l’ensemble du projet en dix-neuf mois, et grâce à cela, Ford récupéra son statut de grand constructeur automobile. 100 000 commandes furent prises le jour où elle fut introduite sur le marché.
 
Henry Ford II fut donc président de la Ford Motor Company de 1945 à 1960. C’est sous sa direction que la société se fait coter en bourse en 1956. À sa démission du poste de président, il se joint au conseil d’administration. Le 13 juillet 1960, il est élu président du conseil d’administration, duquel il se retire, 20 ans plus tard, en 1980. Ce n’est que dix-neuf ans plus tard qu’un autre membre de la famille Ford occupera de nouveau la fonction de président : son neveu, William Clay Ford, Jr. est élu en 1979. Entre temps, les intérêts familiaux ont été défendus au conseil successivement par le plus jeune frère de Henry Ford, William Clay Ford, Sr., par son fils Edsel Ford II et enfin par son neveu, William Clay Ford, Jr.
 
En 1973 et 1974, il était devenu clair que le marché automobile américain commençait à préférer les plus petites et plus économes voitures. Ainsi, le président Ford de l’époque, Lee Iacocca, souhaite intégrer le nouveau moteur provenant de la Honda Motor Company, à un petit véhicule Ford, comme la Pinto ou la Fiesta. L’idée fut tuée dans l’œuf par Henry Ford II, qui aurait alors déclaré : « On ne verra jamais mon nom sur une voiture qui a un moteur japonais ». Malgré tout, la compagnie Ford a participé au mouvement de mondialisation de l’industrie automobile réunissant des industries japonaises et allemandes. Ainsi, la relation de Ford avec Mazda s’est établie bien avant la fin de la période d’influence de Henry Ford II.

Henry Ford II

Henry Ford II au côté de Lee Iacocca

Le style de gestion de Henry Ford II a fait fluctuer la situation financière de l’entreprise plus d’une fois. Par exemple, la vente des actions de l’entreprise en 1956 a rapporté 650 millions de dollars à la compagnie, mais avec le programme de « voiture expérimentale », l’entreprise perdit près de la moitié de ce montant. Aussi, HF2 a engagea le créatif Lee Iacocca, lié au succès de la Ford Mustang, en 1964, pour ensuite le licencier en raison de différends personnels en 1978. A l’époque, Henry Ford II avait simplement dit : « Parfois, vous n’aimez pas quelqu’un, tout simplement ».
 
L’influence de Henry Ford II sur l’entreprise a donc été très importante. Au moment où il pris sa retraite en tant que Président du conseil d’administration en 1980, la Ford Motor Company était la 4ème société industrielle la plus importante au monde.
 
HF2 a officiellement pris sa retraite de tous les postes qu’il occupait le 1er octobre 1982. Il a reçu la Presidential Medal of Freedom de la part du président Lyndon B. Johnson en 1969. Il a aussi été intronisé dans le Junior Achievement US Business Hall of Fame en 1996.