Anecdotes sur Henry Ford

Quelques anecdotes sur Henry Ford :

♠ Henry Ford engagea un expert de l’efficacité et du rendement afin qu’il passe par son usine. Ford lui dit : « Trouvez les personnes non productives, dites moi qui elles sont, et je vais les virer ! »

L’expert fait donc le tour de l’usine avec son bloc-notes à la main et revient finalement au bureau de Henry Ford avec son rapport : « J’ai décelé un problème avec l’un de vos administrateurs« , lui dit-il. « Chaque fois que je passais devant lui, il était assis avec ses pieds posés sur le bureau. Cet homme ne faisait jamais rien. Je pense vraiment que vous devriez envisager de vous débarrasser de lui … » Lorsque Henry Ford apprit le nom de l’homme dont l’expert faisait allusion, il secoua la tête et dit : « Je ne peux pas virer cet homme, je ne le paie pas à ne rien faire, mais à penser. » Et c’est ce qu’il fait.
 
♣ Même le grand Thomas Edison découragea son ami, Henry Ford, de poursuivre son idée de création d’une automobile. Convaincu de l’inutilité de l’idée, Edison invita Ford à venir travailler pour lui. Mais Ford, convaincu, poursuivit inlassablement son rêve. Bien que sa première tentative ait entraîné la création d’un véhicule sans marche arrière, Henry Ford savait qu’il pouvait y arriver. Et, bien sûr, il l’a fait.
 
♥ Un jour, un homme venu visiter l’usine Ford de Dearborn, dans le Michigan, est arrivé à rencontrer Henry Ford, qui, en désignant un véhicule nouvellement terminé, a fièrement déclaré qu’il y avait « exactement 4 719 pièces sur ce modèle.« . Impressionné par la richesse de connaissances de Ford, le visiteur chercha un ingénieur de l’entreprise et lui demanda confirmation : « Y a t’il exactement 4 719 pièces sur ce modèle ? »
L’ingénieur haussa les épaules et répondit qu’il ne savait pas. Il ajouta : « Je ne peux pas réfléchir à un renseignement aussi inutile ! »
Pour information, il ne fallait que 700 pièces pour construire un modèle T.
 
♦ La calligraphie du mot Ford a été réalisée par l’ingénieur Harold Wills pour ses propres cartes de visite. Henry Ford l’a reprise à son compte dès la fin de l’année 1903, juste après la création de la Ford Motor Company.
 
♠ Vers 1870, le travail à la chaîne est introduit aux abattoirs de Chicago et de Cincinnati : « Les carcasses sont suspendues à des bennes reliées à un rail et passent d’un ouvrier à l’autre. Le déplacement automatique des bennes oblige le travailleur à maintenir sa cadence de travail et à éliminer les gestes inutiles, augmentant de fait sa productivité. » C’est ce qui a inspiré Henry Ford qui déclare dans sa biographie : « L’idée générale de la chaîne m’est venue en regardant les bennes utilisées dans les abattoirs de Chicago pour parer les bœufs ».
 
♣ Henry Ford avait commandé une dynamo pour l’une de ses usines. La dynamo ne fonctionnait pas, et pas même les fabricants pouvaient comprendre pourquoi. Un employé de Ford lui dit que Von Neumann (un mathématicien et physicien du 20ème siècle) était « l’homme le plus intelligent d’Amérique« . Ford appela donc Von Neumann et lui demanda de venir et de jeter un oeil à la dynamo.
Von Neumann est venu, a regardé les schémas, fit le tour de la dynamo, puis a pris un crayon.
Il a dessiné une ligne sur un papier et a dit: « Si vous faites une coupe de la bobine ici, la dynamo fonctionnera très bien. »
Ils coupèrent la bobine, et la dynamo fonctionna à nouveau.
Ford dit alors à Von Neumann de lui envoyer une facture pour le travail réalisé. Von Neumann lui envoya une note de 5 000$.
Ford fut étonné car 5 000$ valaient beaucoup dans les années 1950, et demanda à Von Neumann de détailler la facture.
Voici ce qu’il nota :
Tracer une ligne au crayon : 1$
Savoir où tracer la ligne au crayon : 4 999$
Ford a payé la facture.
 
♥ En 1903, la compagnie avait dépensé presque l’intégralité de ses 28 000 $ de fonds initiaux, et il restait seulement 223,65 $ sur le compte bancaire lorsque la première Ford Model A fut vendue. Le succès de ce modèle généra tout de même un bénéfice important pour la Ford Motor Company par la suite grâce à 1 700 unités écoulées.
 
♦ Lors de la sortie de la Ford T, véhicule à succès destiné au plus grand nombre de consommateurs, Henry Ford indique que les clients pourront choisir la couleur du véhicule, « du moment que c’est noir ».
Ford vendra plus de 15 millions d’exemplaires.
♠ Le président de la banque Michigan Savings Bank, a conseillé à l’avocat de Henry Ford de ne pas investir dans son entreprise de construction automobile (1903) : « Le cheval est là pour rester mais l’automobile n’est qu’une fantaisie du moment, une mode » (Source : TechGuru)