Ford Motor Company

Histoire de la Ford Motor Company

Comme indiqué à la fin de la biographie d’Henry Ford, c’est après deux échecs consécutifs, mais des succès retentissants en courses, que la Ford Motor Company fut enfin créée :
 
Ford reçoit le soutien d’une ancienne connaissance, un célèbre marchand de charbon de la région de Detroit, Alexander Y. Malcomson. En novembre 1902, ils forment à eux deux un partenariat qui prend le nom de Ford & Malcomson Company, Ltd, pour la construction de véhicules automobiles. Ford débute la conception d’une automobile bon marché dans l’entrepôt du 81 Park Place à Detroit. C’est Malcomson qui finance tout.
 
En janvier 1903, ils projettent de déplacer toute la production dans un plus grand bâtiment, loué par Malcomson 75$ par mois, sur Mack Avenue. Ce projet se concrétisera le 1er mai 1903.

Ford Motor Company Mack Avenue

L’entrepôt de la Ford Motor Company sur Mack Avenue

Le 28 février 1903, faisant non officiellement affaires sous le nom de Ford Motor Company, les deux partenaires concluent un accord onéreux avec les frères John F. Dodge et Horace E. Dodge portant sur l’achat de 650 trains de roulement pour automobiles pour un montant total de 162 500$. D’autres commandes sont passées à différents fournisseurs notamment pour les carrosseries, les jantes et les pneus. Ainsi, de nombreuses dépenses apparaissent au bilan.
 
Au 15 mars 1903, Ford et Malcomson sont déjà en difficulté quand les frères Dodge insistent sur le règlement d’une facture de 5000$ de leur première commande. Les ventes d’actions de la société ont été lentes, il n’y avait pas assez d’argent pour couvrir les premières dépenses.
 
Face à cette crise, Malcomson demande de l’aide à son riche oncle, John S. Gray, alors président de la Detroit’s German-American Bank, qui a souvent octroyé des prêts risqués à son neveu. Gray accepte 105 parts contre la présidence de la société tandis que Ford devient vice-président.
 
L’un des actionnaires potentiels, John W. Anderson, un avocat de Detroit, travaillant pour Malcomson, était particulièrement enthousiaste pour investir et faire affaire avec Ford et Malcomson. Dans une longue lettre datée du 4 Juin 1903, Anderson décrit les plans de la nouvelle société dans le détail complexe.
 
Lors d’une réunion du 15 Juin 1903, suggérée par Malcomson, le nom de la société devient officiellement Ford Motor Company. Les statuts sont déposés le lendemain, le 16 juin 1903. Avec leurs avoirs de 51 000$ qu’ils détiennent de Ford & Malcomson Company, ils obtiennent 510 actions de la nouvelle compagnie. A cette époque, douze actionnaires se partagent les parts de la société : Ford et Malcomson ont 255 actions chacun, Gray en a 105, les huit autres en détiennent 50 chacuns et James Couzens a les 25 dernières parts (il travaillait avec Malcomson). Enfin, C. Harold Wills n’obtient pas d’actions, mais il doit recevoir un dixième des profits de Ford.

Le 16 Juin 1903, la Ford Motor Company dépose ses statuts

Henry Ford, James Couzens, et C. Harold Wills travaillent à temps plein dans la Ford Motor Company et oeuvrent dans la gestion de celle-ci, alors que la plupart des autres actionnaires sont trop occupés par la gestion de leur propres sociétés. A l’occasion de la première réunion officielle, Maître Rackham, avocat qui avait autrefois travaillé pour Malcomson, est élu président de la réunion, Wills secrétaire. Rackham lit le projet de statuts. Et Ford  propose que les règlements soient adoptés.
 
La Ford Motor Company est maintenant lancée. Les contributions d’Henry Ford comprennent principalement la maintenance des machines, la création de dessins pour les automobiles à construire, et plusieurs brevets. En plus de Couzens et Wills, sept ouvriers, employés dix heures par jour travaillent dans l’entreprise. Les ventes de Ford A sont faibles et les revenus maigres.
 
Peu après le quarantième anniversaire d’Henry, l’embauche de nombreux autres ouvriers est opérée. Les ventes s’améliorent entre fin juillet et fin septembre 1903. Cependant, le concurrent à l’époque, Oldsmobile vend, lui, 3000 véhicules par an. Tandis que l’usine de la Mack Avenue ne peut en produire que 1700. En avril 1904, une usine sur Beaubien Street est acquise et la construction d’une seconde beaucoup plus grande est lancée. C’est le début d’un grand succès et d’une grande notoriété.